Nous contacter
Login Client
Retour

Comment le LiDAR aérien révolutionne le levé topographique en zone végétalisée

Cas client, Topographie, Drone, Données
Le 06 novembre 2020

Démocratisée dès 2017 à la création d'Altametris auprès de tous nos clients, la technologie LiDAR multi-échos permet de détecter ce qui se cache sous les arbres.

Dans le cas de la gestion et de la maintenance des installations industrielles, cette technologie s'avère particulièrement efficace pour avoir une connaissance la plus précise et la plus exhaustive possible de l'état des installations.  

En effet, la télédétection par laser rend possible la mesure et la cartographie d'objets et de structures, mêmes dissimulés par la végétation. Nous avons notamment utilisé cette technique pour réaliser un levé topographique sur la zone du pont-route de Prémol.  

Pont-route de Prémol : un levé terrestre possible mais risqué 

 

En zone à fort couvert végétal, l'accès aux installations et leur inspection reste possible la plupart du temps. 

Dans le cas de notre intervention, il aurait fallu déployer des équipes avec un scanner terrestre autour et directement sur l'ouvrage. 

Group 1

Zone d'intervention pour le levé topographique

Compte tenu de la densité de la végétation - incluant des ronces - et de l'inclinaison du talus, une journée entière au minimum, aurait été nécessaire. 

Puisque l'ouvrage est situé sur les emprises ferroviaires, il aurait aussi fallu interrompre la circulation des trains pendant toute la durée de l'opération. 

Le levé terrestre s'avère donc être une solution coûteuse et engageant la sécurité des agents de surcroît.  

Le recours au drone : la solution de facilité ? 

Dans ce contexte, le recours au drone pourrait sembler être une solution miracle pour intervenir sans danger et à moindre coût. Si cette affirmation est vraie, il faut tout de même signaler qu'avant toute mission impliquant le vol d'un drone, il est nécessaire de faire une demande administrative d'autorisation de vol auprès de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) pour s'assurer de la faisabilité du vol. 

Le télépilote réalise ensuite un plan de vol. Et quelques jours avant la mission, il vérifie que les conditions météo sont compatibles avec le vol. 

Une fois arrivé sur le terrain, le télépilote réalise une inspection commune préalable (ICP) en concertation avec le client ; il effectue une reconnaissance topographique des lieux et sécurise le périmètre de décollage. Enfin, il peut faire décoller le drone.  

L'utilisation du drone est certes moins chronophage et plus flexible, mais elle n'en reste pas moins une intervention qui doit être réalisée par des professionnels expérimentés en respectant les normes de sécurité et la réglementation.  

Le levé LiDAR aérien : une intervention rapide, des livrables de qualité 

Vous l'aurez compris, notre client, la zone de production unifiée d'Ile-de-France souhaitait réaliser un levé topographique de la zone avant de procéder à la dépose de l'ouvrage.  

Le recours au drone s'est imposé, puisque moins coûteux et plus simple à mettre en oeuvre : sans avoir besoin d'interrompre le trafic ferroviaire et sans faire appel à des agents annonceurs pour assurer la sécurité.  

En effet, dans cette zone d'un demi-hectare, le couvert végétal est extrêmement dense, ce qui rendait une inspection terrestre très compliquée.  

Zone prémolEn rouge l'emprise de la zone à lever

Zone prémol 2

En rose, le plan de repérage des axes pour la production des 4 coupes

Au total, le levé topographique a pu être réalisé en seulement 1 heure grâce à l'utilisation d'un drone équipé d'un capteur LiDAR multi-spectal.  

Quelques jours plus tard, nous avons été en mesure de fournir à notre client l'ensemble des livrables nécessaires à son analyse :  

  • plan topographique 2D échelle 1/200ème précision centimétrique
  • report à la norme EPURE propre au Groupe Public Ferroviaire format DWG 
  • 2 coupes en élévation à 5 mètres de chaque côté de l'ouvrage 
  • 1 coupe longitudinale dans l'axe de l'ouvrage 
  • 1 coupe transversale 
  • 1 nuage de points LiDAR au format Las 1.2

Les données ont été livrées dans le système de référence géographique RGF93 CC49 pour la planimétrie et NGF IGN69 pour l'altimétrie. 

En conclusion, notre client a pu obtenir un livrable précis et exhaustif très rapidement et sans avoir à mobiliser des moyens lourds ou à interrompre la circulation ferroviaire.  

Vous aussi, vous souhaitez recourir au drone pour vos levés topographiques ?  

Contactez-nous !